Delacroix en héritage : la collection Moreau-Nélaton

Delacroix en héritage : si vous séjournez à l'Hotel du Danube, vous pourrez rejoindre très facilement le 6 de la rue Furstenberg où se trouve le musée Delacroix. S'y tient jusqu'au 17 mars une exposition d'importance sur la très riche collection Moreau-Nélaton. 

Delacroix en héritage : une collection exceptionnelle 

L'exposition "Delacroix en héritage" rend hommage à une famille dans laquelle trois générations de collectionneurs contribuèrent à faire connaître et aimer Eugène Delacroix. Dans l'appartement du peintre, des peintures et des dessins rarement montrés sont mis en regard avec les collections permanentes du musée : ils éclairent tous les aspects de l'œuvre, travaux réalisés au Maroc, peintures d'histoire "essentiellement shakespeariennes", petits tableaux de genre, "pleins d'intimité et de profondeur" (Baudelaire). On trouve aussi des essais de couleur qui rappellent que Delacroix fut un coloriste profond et de nombreux dessins qui permettent de saisir son trait nerveux, sa faculté de synthèse, sa puissance d'imagination. 

Les Moreau-Nélaton : aimer et faire connaître Delacroix

C'est Adolphe Moreau père, financier aisé ami de Delacroix, qui, le premier, collectionna ses œuvres, et sut, contre les préjugés du temps, voir en lui, non seulement un coloriste puissant, mais aussi un grand dessinateur synthétique. Son fils, Adolphe Moreau, conseiller d'État, tenta de réaliser le premier catalogue raisonné des œuvres du peintre, "Delacroix et son œuvre". Étienne Moreau-Nélaton, quant à lui, continua le travail de son père à travers son "Delacroix raconté par lui-même" publié en 1916. L'un et l'autre menèrent un véritable travail d'histoire de l'art et contribuèrent à donner à la peinture du XIXe siècle une place d'importance au sein des collections publiques françaises. Car Étienne Moreau-Nélaton fut l'un des donateurs les plus généreux du Louvre, et c'est à lui que l'on doit l'ensemble le plus important au monde d'œuvres de Delacroix. Les choix de ces trois grands collectionneurs permettent d'approfondir la connaissance de l'œuvre du peintre : peintures inédites du Maroc comme ces "Musiciens juifs de Mogador", pendants masculins des fameuses "Femmes d'Alger", essais de couleur qui renseignent sur l'alchimie subtile de la palette du peintre, copies d'après des miniatures persanes qui disent le goût de Delacroix pour tous les raffinements de l'Orient, ses costumes, ses parures, ses lignes arabesques. On peut voir quelle compréhension profonde de l'homme et de l'œuvre présida à cette collection et dicta, d'une génération à l'autre, des vues prophétiques et des choix d'avant-garde.

L'Hotel du Danube vous recommande l'exposition "Delacroix en héritage"

Si vous séjournez à l'Hotel du Danube, au cœur de Saint-Germain-des-prés, vous serez à quelques minutes à pied de la rue de Furstenberg où se trouve l'appartement-musée du peintre, pour aller découvrir cette collection exceptionnelle, qui montre, à travers trois hommes, une même fidélité à Delacroix.

​Crédits Photographie: Amélie Dupont