Exposition Robert Mapplethorpe au Grand Palais

Amateurs de photographie, voici une exposition à ne pas manquer lors de votre séjour à Paris ! Du 26 mars au 13 juillet 2014, le Grand Palais rend un splendide hommage à Robert Mapplethorpe. Figure incontournable du renouvellement artistique du New York des années 70 et 80, le photographe américain à la réputation sulfureuse est l'un des grands maîtres de la photographie artistique. Organisée en partenariat avec la fondation Mapplethorpe de New York, cette exposition présente plus de 200 des œuvres du photographe, nus, portraits et natures mortes, suivant l'épanouissement de sa carrière artistique depuis les années 70 jusqu'à sa mort en 1989.

 

Lorsque l'on pense à l'oeuvre de Mapplethorpe, l'érotisme est le premier mot qui vient à l'esprit. Avec une approche particulière et novatrice du nu, plaçant l'appareil comme support d'un regard frontal désirant sur les corps offerts des modèles, l'artiste a développé un style à la fois sensuel et dérangeant. La dimension scandaleuse de son travail dans l'époque où il s'inscrit est d'autant plus prégnante qu'une grande partie de ses modèles sont des hommes. Lui-même homosexuel, Robert Mapplethorpe a ainsi été l'un des pionniers de l'érotisation du corps masculin à travers la photographie. Si son œuvre dérange, c'est aussi parce qu'elle fait écho à un mode de vie sulfureux et « borderline » qu'il partage avec des artistes tels que Williams Burroughs ou Andy Warhol, et qui en fait une des figures de proue d'une Amérique en pleine révolution sexuelle.

 

Mais plutôt que d'exploiter la seule force érotique de l'œuvre de Robert Mapplethorpe, le Grand Palais réussit ici le pari d'ouvrir la porte à un regard quelque peu différent sur son travail en donnant à voir sa dimension classique, à travers une approche presque sculpturale du corps et de sa perfection esthétique. Ainsi déclarait-il lui-même : « Je vois les choses comme des sculptures, comme des formes qui habitent l'espace ». Cette exposition permettra aux visiteurs, au-delà de la fulgurance de l'érotisme, de découvrir (ou de redécouvrir) dans l'œuvre de Robert Mapplethorpe une minutie de tradition classique dans le rapport au corps nu.

 

Informations pratiques

 

Horaires :

  • Lundi : 10h – 20h

  • Mercredi : 10h – 22h

  • Jeudi : 10h – 22h

  • Vendredi : 10h – 22h

  • Samedi : 10h – 22h

  • Dimanche : 10h - 20h

 

Tarifs :

  • Plein : 12 €

  • Réduit : 9 €

  • Tribu : 33€ (4 personnes dont 2 jeunes 16-25 ans)

  • Billet jumelé Mapplethorpe / Rodin : 16€

 

Comment y aller depuis l'Hôtel du Danube ?

(temps estimé : 25mn)

  • Marcher jusqu'à Saint-Germain-des-Prés (prendre à gauche en sortant de l'hôtel, puis deuxième à droite)

  • Prendre la ligne de métro 4 direction Porte de Clignancourt

  • Changer à Châtelet pour la ligne de métro 1 direction La Défense

  • Descendre à Champs Élysées – Clémenceau

 

Pour aller plus loin :

Le Musée Rodin propose jusqu'au 21 septembre 2014 une exposition de sculpture et de photographie qui met en parallèle l'œuvre de Robert Mapplethorpe et celle du sculpteur Auguste Rodin. Il est possible d'acheter un billet jumelé pour les deux expositions (voir plus haut).